Anderlecht

Question FAPEO : 1. Quelle(s) demande(s) exprimée(s) dans ce mémorandum ne rencontre(nt)pas votre approbation et pourquoi ?

 

Réponse :

 

Les demandes et les propositions exprimées dans le mémorandum rencontrent majoritairement notre vision pour une école participative et un enseignement de qualité au bénéfice de tous les enfants. 

Au niveau de la commune d’Anderlecht, nous serons particulièrement attentifs à ce que chaque école puisse, sur base des orientations déterminées par le pouvoir organisateur, construire son projet en fonction de ses spécificités et des besoins des élèves qui y sont inscrits. 

En ce qui concerne plus particulièrement la consultation des parents dans le cadre de l’élaboration des plans de pilotage nous vous renvoyions à la position de notre parti : « Tout d’abord un questionnaire électronique a déjà été élaboré ce qui a permis aux parents de s’exprimer sur la question. Ensuite, ces plans de pilotage s’élaboreront à partir d’un diagnostic collectif réalisé par l’équipe éducative, au regard des objectifs d’amélioration définis par le gouvernement et en concertation avec un DCO. De nombreuses écoles se sont déjà engagées à entrer dans la première étape des plans de pilotage. Impliquer les parents après l’envoi des questionnaires électroniques paraît actuellement redondant dans le processus. »

 

 

Question FAPEO : 2. Parmi les demandes déclinées en 4 thèmes dans ce mémorandum, quelles actions prioritaires retenez-vous pour votre projet de déclaration de politique générale communale ?

Réponses :

a) Les parents, des acteurs et partenaires reconnus tous les niveaux. Actions prioritaires:

 

Tant les écoles que le Pouvoir Organisateur, à savoir la Commune se doit d’inscrire l’école comme un partenaire de la vie du quartier et lui permettre de s’ouvrir vers son environnement. Tant les acteurs de l’école que tous ceux qui gravitent autour d’elle doivent être des partenaires et collaborer au service des élèves. 

 

Par exemple, le Pouvoir Organisateur doit établir un monitoring permanent des places disponibles sur le territoire communal qui soit facilement consultable par les citoyens et organiser la transparence de la disponibilité des places de crèches et leur attribution, mais également pour l’enseignement maternel et primaire.

 

b) Santé, hygiène, bien-être et climat scolaire. Actions prioritaires:

 

Anderlecht a la chance d’être une commune verte et d’avoir sur son territoire des producteurs de fruits et légumes. DéFi plaide pour le développement de cantines durables en promouvant une alimentation équilibrée, des fruits et légumes locaux et de saison, des produits bio, des formations au personnel de cuisine, l’utilisation de produits d’entretien respectueux de l’environnement. Nous souhaitons aussi tendre vers une réduction importante des déchets.

Nous soutenons également le remplacement des collations par une distribution de potage ou de collation saine. 

 

Nous proposerons et encouragerons les actions de sensibilisation ciblées dans les écoles en fonctions des problématiques qu’elles rencontrent que ce soit dans le cadre de l’utilisation des nouvelles technologies et de ses conséquences, au développement de l’esprit critique, au vivre ensemble, etc… 

 

Pour DéFi, il est également essentiel d’encourager l’inclusion d’enfants en situation de handicap dans les crèches et les écoles et de donner aux écoles les moyens de réaliser cet accompagnement spécifique. 

 

c) Infrastructures dans et autour de l’école. Actions prioritaires:

 

La population anderlechtoise va croitre dans les prochaines années et le nombre d’enfants en âge de scolaire également. La Commune et en particulier son enseignement devra répondre à cet enjeu.

Même si des efforts ont été consentis, il reste de nombreux chantiers à réaliser. Nous constatons par exemple, un manque important de places en école de devoirs et une solution devra y être rapidement apportée. 

 

Nous serons par ailleurs vigilants aux aménagements des abords des écoles et à leur sécurisation en développant par exemple des kiss & ride. Nous sensibiliserons également chaque parent et élève au co-voiturage et à la mobilité douce pour diminuer le nombre de véhicules aux abords des écoles.

 

Plus largement, en fonction des quartiers et des besoins exprimés par les citoyens, nous soutiendrons la co-construction et/ou la rénovation d’équipement et infrastructure de jeux (plaine de jeux, rues enfants admis...).

 

d) Fonctionnement de l’école. Actions prioritaires:

 

En concertation avec les directions d’écoles, nous proposerons le développement et le renforcement de projets existants, et ce au regard de leur évaluation et de la rencontre des objectifs qui étaient fixés. Nous soutiendrons particulièrement ceux qui visent la mise en œuvre de projets innovants, de partenariats avec des Hautes Écoles pédagogiques, l’engagement d’orthopédagogue, etc… Des expériences pilotes seront menées en fonction des besoins des écoles et seront évaluées. 

 

Question FAPEO : 3. Si vous êtes élu(e), quel modèle de dialogue et de concertation avec les parents d’élèves mettrez-vous en place ?

 

Réponse :

Si la concertation est essentielle entre l’école et les parents, l’inverse est également vrai. 

De nombreux lieux de concertation sont institués entre l’école et les parents. Force est de constater que trop souvent, seuls quelques parents s’y investissent. Il est donc essentiel de sensibiliser chaque parent au rôle qu’il a jouer dans l’école. 

Mais il est tout aussi essentiel que chaque parent reconnaisse l’école dans sa fonction et légitimise le travail de tous ses acteurs qu’ils soient des services supports et logistiques, du corps enseignant et éducatif ou encore de la direction.  

Question FAPEO: 4. Quelle est votre vision pour construire un enseignement communal de qualité et pour tous ?

Réponse :

L’enseignement communal et particulièrement à Anderlecht représente un enjeu crucial. Il permet de donner à tous les enfants qui le fréquente des chances égales d’émancipation. L’acquisition des compétences de bases est un enjeu fondamental et essentiel pour que chacun d’entre eux puisse poser plus tard les choix de son orientation.  

Il est donc fondamental de donner aux équipes éducatives et pédagogiques les moyens de nos objectifs.