Les parents, des acteurs et partenaires reconnus à tous les niveaux ?

Titre 1

Les parents pointent un déficit tant qualitatif que quantitatif en termes de communication. Que ce soit entre direction et parents, enseignants et parents, élèves et enseignants ou encore avec l’association de parents, les échanges sont trop rarement de qualité et bien souvent source de malentendu voire de conflit.

 

Le climat en est lourdement impacté ainsi que l’indispensable relation de confiance. Les parents, globalement, ne se sentent pas respectés comme interlocuteurs légitimes et compétents. Les propositions ou pistes de changements évoquées par les associations de parents sont trop souvent jetées aux oubliettes. Les parents regrettent une certaine mauvaise foi dans les contacts et relations, ils constatent que les règles sont extrêmement rigides et surtout unilatérales.

En résumé, le grief majeur, est que l’école reste en vase clos et ne se soucie que peu de la réalité de la vie des familles. Dans certaines écoles, depuis la fermeture des portes, suite aux attentats de mars 2016, les relations se sont tendues et le dialogue s’est rompu.

 

Les associations de parents dénoncent par ailleurs des conseils de participation trop souvent vides de sens et la non application du Décret associations de parents.

Les parents demandent :
  • Une représentation parentale au sein des pouvoirs organisateurs

  • Une clarification des modalités pratiques de participation des AP dans les écoles : occupation des locaux pour les réunions de l’association de parents pendant le temps scolaire et en-dehors, occupation des locaux pour des activités organisées hors temps scolaire ou le samedi (parascolaire, fancy-fair, statut des activités lucratives, assurances…).

  • Une communication efficace et respectueuse vers les parents et les élèves.

  • Une concertation avec les parents sur les règles organisant la communication et les relations entre acteurs de l’école.

  • Une reconnaissance de la compétence des parents et des associations de parents comme acteurs de l’école.

  • Une ouverture de l’école aux parents avec une attention particulière vis-à-vis des parents les plus éloignés des et des us et coutumes de l’école.

  • Des conseils de participation efficaces où les parents sont reconnus comme compétents.

  • De consulter les parents en amont de l’élaboration des plans de pilotage.