Koekelberg

Question FAPEO : 1.  Quelle(s) demande(s) exprimée(s) dans ce mémorandum ne rencontre(nt)pas votre approbation et pourquoi ?

Réponse :

La demande concernant l’architecture des écoles prévoyant des espaces informels de rencontre pour des personnes extérieures à l’établissement scolaire me paraît dans son principe intéressant mais, considérant le manque de places chronique dans les établissements scolaires actuels et le défi des superficies constructibles pour de tels projets face à la densité urbaine bruxelloise, cette demande ne me paraît pas être une priorité du moment.

Questions FAPEO : 2. Parmi les demandes déclinées en 4 thèmes dans ce mémorandum, quelles actions prioritaires retenez-vous pour votre projet de déclaration de politique générale communale ?
 

Réponses :

a)      Les parents, des acteurs et partenaires reconnus à tous les niveaux. Actions prioritaires :

 

De consulter les parents en amont de l’élaboration des plans de pilotage. 

 

b)      Santé, hygiène, bien-être et climat scolaire. Actions prioritaires :

 

Un travail de fond sur la question du harcèlement.

 

c)      Infrastructures dans et autour de l’école. Actions prioritaires :

 

Une politique d’entretien et de rénovation des bâtiments scolaires publics qui tienne compte du bien-être des élèves, des normes de sécurité, de salubrité et du respect de l’environnement. 

 

d)      Fonctionnement de l’école. Actions prioritaires :

 

Une solution urgente sur le remplacement des enseignants que ce soit en interne à l’école ou en envisageant au niveau des PO une réserve « volante » pour les remplacements.

Question FAPEO : 3. Si vous êtes élu(e), quel modèle de dialogue et de concertation avec les parents d’élèves mettrez-vous en place ?

Réponse :

Une généralisation de la mise en place d’associations des parents au sein de nos écoles et l’organisation, plusieurs fois par an, de conseils de participation avec des représentants des parents, comme nous le faisons déjà dans certains établissements scolaires.

Question FAPEO : 4. Quelle est votre vision pour construire un enseignement communal de qualité et pour tous ?

Réponse :

La qualité de l’enseignement repose avant tout sur ses enseignants, leur méthodologie, leur motivation et bien évidemment aussi sur le bien-être des élèves et par conséquent des familles. Dans le cadre édicté par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Pouvoir Organisateur communal participe à la mise en œuvre des programmes mais doit aussi surtout veiller au cadre de travail des enseignants et des élèves. A ce niveau, depuis plus de 6 ans, nous misons sur d’importants travaux de rénovation des classes, des réfectoires, des salles de gymnastique afin de garantir une bonne qualité de l’environnement de vie au sein de nos écoles. Cet accompagnement est prioritaire à une vie scolaire positive qui intègre dans son fonctionnement des échanges concrets et permanents tout au long du cycle d’apprentissage.